6 pistes pour vous aider à trouver un associé

Une lectrice me demande comment elle doit s’y prendre pour trouver un associé alors qu’elle n’a pas de réseau de contacts dans son secteur d’activité.

Sa question est courante. Et il s’agit, en effet, d’un défi important lorsque l’on est en démarrage.

En ce qui me concerne, j’ai fait l’erreur de m’associer trop rapidement, par le passé. Je comprends aujourd’hui qu’il est important de trouver une personne qui possède des compétences complémentaires et qui partage des valeurs semblables à moi. Je sais maintenant aussi que c’est comme un mariage. Le désir de s’associer doit être le même pour toutes les personnes impliquées et la décision ne doit pas être prise sous pression. Parce qu’après tout, s’engager dans une association d’affaires, c’est prendre des risques ensemble, accepter de travailler avec différents types de personnalités, partager et être à l’écoute des idées de chacun ainsi qu’avoir des rôles et des responsabilités à respecter.

Inspirée de mes propres expériences ainsi que d’échanges avec des membres de la communauté privée de Niviti, je vous partage ce que j’en retiens sous forme de conseils qui vous aideront à y parvenir si vous êtes, vous aussi, dans cette situation.

Utiliser Linkedin

Commencez par modifier votre profil en mettant en valeur vos plus grandes forces et compétences avec les expériences de travail qui les appuient. Dans votre texte d’introduction, inscrivez que vous êtes à la recherche d’un partenaire pour votre projet. Participez ensuite dans les groupes Linkedin en lien avec l’entrepreneuriat et votre domaine d’activité. Cela vous permettra d’augmenter votre visibilité auprès d’un public ciblé. Pour vous rassurer, vous pouvez aussi faire une analyse du profil Linkedin d’une personne que vous trouvez intéressante afin de savoir si elle a des compétences complémentaires à vous. Vous pouvez aller plus loin en regardant aussi les contacts que vous avez en commun et consulter ses différentes interventions dans les groupes de discussion.  Attention, par contre, rappelez-vous qu’il est facile de fausser des informations sur internet. Même s’il peut être très utile, le profil Linkedin ne doit pas être ce qui va conclure une future entente avec un partenaire.

Réseauter dans des événements

Les événements de réseautage sont évidemment des endroits exceptionnels pour faire de nouvelles connaissances. Mais étant donné que vous ne connaissez pas encore beaucoup de monde dans votre domaine d’activité,  je vous conseille de privilégier les petits événements comme des déjeuners-causeries où ce sera plus facile de vous intégrer et d’aller chercher certaines informations.  Cela vous permettra aussi de briser votre solitude et de rencontrer des personnes qui pourront vous accompagner dans d’autres activités intéressantes.

Avoir un blogue

Si au début vous n’êtes pas à l’aise avec le réseautage en personne, vous pouvez y parvenir avec un blogue en partageant votre passion pour votre domaine d’activité par vidéo, images, écrits, etc. Il suffit ensuite de partager votre contenu dans des groupes ciblés sur les médias sociaux. Pour ma part, c’est en partie grâce à mon blogue que j’ai trouvé ma première associée.

Faire du bénévolat

Faire du bénévolat en participant à un conseil d’administration ou à un comité d’organisation quelconque dans votre champ d’activité demeure une excellente façon de bâtir votre réseau.  Cette expérience vous permettra, entre autres, de rencontrer et de travailler en équipe avec des personnes qui ont les mêmes intérêts que vous, mais avec des compétences différentes.

Devenir membre d’une organisation professionnelle

En prenant un membership dans une organisation et en participant régulièrement à leurs différentes activités, vous pourrez réseauter autrement et créer des liens avec certaines personnes qui partagent vos intérêts professionnels. J’utilise personnellement cette astuce lorsque j’arrive dans de nouvelles villes. Je trouve que c’est une excellente façon de démarrer.

Travailler dans un espace de travail qui rassemble les entrepreneurs

Les espaces de coworking, comme celui de Niviti, sont de plus en plus populaires.  Tout comme les accélérateurs ou encore les  incubateurs, vous pouvez fréquenter ces lieux lorsqu’il y a des événements spéciaux ou les utiliser pour  y travailler et ainsi vous lier davantage avec des entrepreneurs ou travailleurs autonomes intéressants.

Une fois que vous aurez trouvé une ou des personnes avec qui vous aimeriez vous associer, je vous invite à évaluer le potentiel de cette relation d’affaires.

À vous la parole maintenant. Comment avez-vous trouvé votre associé ? Je suis curieuse de connaître votre histoire.

A+

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.

  • Samir

    Que pensez-vous des sites de ‘dating’ comme par exemple ‘FounderDating’?

    • Je n’ai jamais expérimenté. Pour ma part, je ne suis pas une très bonne réseauteuse en personne. Je me sentirais un peu forcée dans ce type de site Web. Il faudrait que je teste. Et vous, vos impressions ?

  • Marc-André Gamelain de Launièr

    Merci pour ces excellents trucs. Pour plusieurs projets de création d’entreprise trouver les bon partenaires/associés/co-fondateur est une étape déterminante. J’ai testé founder2be.com et….cela a pris très peu de temps avant que des personnes s’intéressent à un de mes projets. Mais voilà le site n’est pas encore connu dans la Belle Province. Il y a également les MOOC sur l’entrepreneurship mais encore là la distance devient une sérieuse contrainte. Il y a peut être un besoin pour les entrepreneurs du Québec.

  • Team iHunt

    Je crois que de simplement regarder autour de nous peut grandement aider à trouver le ou la bonne partenaire d’affaires. Sans que l’on s’en rende compte, au quotidien nous échangeons avec des gens qui sont plus ou moins reliés à nos activités, notre expertise, notre industrie et notre région. Il faut donc penser « out of the box » et savoir déceler les opportunités qui se présentent mais que nous ne voyons pas nécessairement. Seulement qu’en mentionnant un projet d’entreprise à nos contacts, on peut tout de suite voir quels sont ceux qui ont de l’intérêt. Ensuite il ne suffit que de décider avec qui poursuivre la discussion plus loin pour un partenariat d’affaires.
    Bonne chance à tous les nouveaux entrepreneurs. Sonia