Démarrer une entreprise : 11 pistes pour assurer sa survie

Démarrer une entreprise est très demandant. Tant au niveau du bien-être physique que psychologique. Surtout, lorsqu’il s’agit de votre première expérience dans le monde des affaires. Vous devez, entre autres, inévitablement essuyer plusieurs «non» et faire preuve d’endurance. Bref, être très patient.

En effet, durant les premières années, vous aurez plusieurs défis à relever. Certains seront plus faciles à réussir, d’autres, vous amèneront au point de vouloir tout abandonner après la première année. Faute de clients, par exemple, vous aurez la peur de l’échec et la peur de manquer d’argent. Pour ma part, je me rappelle, d’avoir été très éparpillée lors du démarrage de ma première entreprise. Plusieurs opportunités se présentaient à moi. Je voulais à tout prix être partout et tout faire en même temps au lieu de me concentrer sur son développement. Oui, chaque domaine d’activité est différent et chaque lancement d’entreprise est unique. Il reste, toutefois, que la persévérance est toujours de mise. Et ce, que vous offrez des services ou vendez des produits.

Voici quelques pistes afin de vous aider à garder le cap durant cette période.

Trouver une niche

Pour vous aider à vous démarquer du lot des entreprises existantes dans votre secteur d’activité, il est gagnant d’éviter de faire comme tout le monde et de trouver sa propre niche. C’est-à-dire trouver des produits et services spécialisés. Par exemple, plutôt que de vendre des lampes en général, vous pouvez vendre uniquement des lampes en bois de haut de gamme. Et plutôt qu’offrir des services à tous les entrepreneurs en démarrage, vous pouvez vous spécialiser auprès des femmes immigrantes qui souhaitent démarrer une entreprise au Québec. Autrement dit, vous faites le choix de devenir le meilleur dans un domaine précis.

Lire aussi : Démarrer une entreprise : 7 pistes pour trouver une niche

Trouver des clients

Dès que vous avez une idée pour un service ou un produit potentiel à offrir,  lancez-vous dans la recherche de clients. Commencez le plus tôt possible, n’attendez pas trop longtemps. Sans clients, vous ne pourrez pas faire évoluer vos services, votre positionnement et votre crédibilité. Concentrez vous à trouver des clients ou des utilisateurs pour tester votre produit. 

Lire aussi : 5 idées concrètes pour attirer de nouveaux clients avec les médias sociaux

Gérer son temps

Plus vous avancerez dans le temps, plus vous devrez considérer la gestion de votre temps dans tous les aspects de votre travail . Vous allez, en cours de route, recevoir plusieurs sollicitations ou opportunités. Vous devrez faire des choix  et apprendre à dire non. En agissant ainsi, vous aurez plus de temps à investir sur ce qui rapporte vraiment. Vous éliminerez les mandats moins intéressants qui grugent votre temps et votre énergie et qui, au bout de la ligne, ne sont pas payants. Ainsi, vous serez plus en mesure de vous concentrer sur ceux qui rapportent le plus. Vous placerez vos énergies aux bons endroits pour mieux faire évoluer votre entreprise. 

Lire aussi : Démarrer une entreprise : 7 conseils pour gérer son temps efficacement

Bâtir un bon fonds de roulement dès les débuts

Les fins de mois arrivent très rapidement et vous devez vous assurer d’avoir l’argent nécessaire pour payer vos factures récurrentes de services publics, vos fournisseurs,  vos pigistes, sous-traitants ou autres ainsi que toutes les dépenses imprévues pouvant  survenir en tout temps.  Sans cash-flow positif, il est difficile de parvenir à maintenir une bonne solvabilité de votre entreprise, faire du profit et croître. De plus, si un jour vous avez besoin d’aller chercher de l’investissement extérieur pour faire croître votre entreprise, en maintenant une bonne gestion de votre cash-flow, votre entreprise sera plus intéressante auprès des investisseurs qui, souvent, sont plus attirés par les entrepreneurs ayant investi leurs propres économies, dès le départ.

Lire aussi : Autofinancement : 7 idées pour économiser de l’argent et Financement d’entreprise : 6 réflexions à retenir de François Gilbert d’Anges Québec

S’entourer d’experts

Lors de votre démarrage, vous serez porté à tout faire pour économiser. La réalité est que vous devez assumer que vous n’êtes pas un expert dans tous les domaines. Pour vous permettre de bien faire avancer votre entreprise, connaissez d’abord vos forces et faiblesses ainsi que celles de vos associés, si vous en avez. Ensuite, déléguez à des experts les tâches qui ne sont pas de votre spécialité. En effet, ces derniers sauront vous guider au meilleur de leurs connaissances. Aussi, au début, vous pouvez regarder autour de vous dans votre entourage si des gens de confiance pourraient vous accompagner ou vous conseiller pour un certain temps dans la gestion quotidienne de votre entreprise . Le temps de bien vous positionner et d’avoir l’argent nécessaire pour engager des employés. 

Progresser à son propre rythme

C’est normal de vouloir progresser rapidement et d’avoir le plus de clients possible dès le départ. C’est le rêve de tout entrepreneur. La situation idéale, mais qui n’est pas toujours réaliste.  Assurez-vous que votre entreprise soit solide, avec une bonne base crédible. Prenez le temps nécessaire pour y arriver.  Geneviève Boucher, designer graphique à son compte chez Hoola studio va dans le même sens. Elle a commencé en affaires doucement avec un mandat de 3 jours par semaine. « Je gardais les 2 autres journées pour organiser, préparer et structurer mon projet, et ce, toujours accompagnée d’un comptable prêt à répondre à mes questions. Je n’avais pas de sous de côté, mais mes 13 années en agence m’avaient permis d’accumuler un bon réseau de contacts.  Ça m’a beaucoup aidée à démarrer. ». Pour sa part, Jeanne Cote, Consultante en informatique chez Data Informatique Bureautique, a débuté le soir et les fins de semaine puis a quitté son emploi à temps plein de jour. Avec l’aide de son conjoint, elle a fait le saut à titre de travailleur autonome à temps plein avec deux clients au départ et un troisième est arrivé quelques mois plus tard. «  J’ai eu le temps de m’habituer au travail autonome à la maison. Puis, de bouche à oreille, mon entreprise s’est agrandie. J’ai maintenant 10 clients réguliers qui me tiennent très occupée. »

Prendre soin de vos employés, clients, partenaires et collaborateurs

Si vous entretenez une bonne relation avec vos employés, vos clients, partenaires , collaborateurs et vos proches, ils peuvent devenir d’excellents ambassadeurs . Pour y parvenir, il est dans votre devoir de bien vous en occuper et de communiquer régulièrement avec eux. En agissant ainsi,  il y a de fortes chances qu’ils parlent de vous à des clients potentiels sans que vous ne le demandiez. L’effet du bouche-à-oreille se propagera. C’est la publicité la plus rentable.  

Parler de votre projet à votre famille

Démarrer une entreprise implique à faire différents sacrifices pour arriver financièrement à faire avancer son projet. Si vous avez une famille, il est important de leur faire part de vos intentions, de les impliquer dans votre projet. Parler aussi ouvertement de ce que vous vivez avec votre famille. Cela vous rapprochera beaucoup. Pour vos enfants, c’est aussi une belle façon de leur transmettre le goût d’entreprendre ou encore de les préparer à la relève, plus tard. 

Daniel Moses, président de Ugoburo, une entreprise commerciale dans la vente en ligne de mobilier de bureau de qualité , m’a déjà raconté sa petite histoire. Lors du démarrage de son entreprise, les vacances ont été coupées et les dépenses familiales ont été réduites au strict minimum afin qu’il puisse faire progresser son entreprise. Du côté de David Grégoire, président de Monsieur eCommerce, une entreprise qui permet de transformer votre magasin en boutique en ligne en 24h, c’est sa blonde qui l’a grandement aidé. « Sans elle, pour me dire de ne pas m’inquiéter, j’aurais fait une dépression ! ».

Lire aussi : 4 conseils pour mieux arrimer le démarrage de votre entreprise avec votre famille

Bâtir son réseau de contacts

D’une manière générale, plus vous connaissez de gens, plus vous avez des chances de trouver une personne qui pourrait être un partenaire potentiel, un client ou encore une grande source d’inspiration qui saura vous motiver ou même vous soutenir à sa façon dans vos démarches. N’attendez pas que les autres viennent vers vous. Osez sortir de votre zone de confort en allant, de temps en temps, dans des soirées de réseautage organisées par votre chambre de commerce, à des associations spécialisées ou encore à des petits événements comme les déjeuners-causeries de Niviti. Ils vous permettront, entre autres, d’échanger avec des gens qui ont déjà vécu le démarrage d’une entreprise que ce soit dans votre domaine d’activité ou pas. C’est ainsi que votre réseau de contacts se développera davantage. Jérôme Poulin partage cet avis. Il est en démarrage d’entreprise comme formateur, coach et stratège en réseaux sociaux. Depuis la création de son entreprise, en 2014, il a eu la chance de se faire recommander, grâce à son réseau de contacts. « Pour y parvenir, il est important de se faire voir, de s’impliquer dans des comités. Qu’ils soient petits ou grands.». Cindy Bégin, Présidente, Stratège marketing relationnel chez TEMISCOM, ajoute à cela qu’il faut utiliser sa créativité. Elle a, par exemple, prise un à un les courriels des contacts qu’elle trouvait dans les annonces des sites d’emplois (Grenier, Infopresse, etc) et a créé une publicité rigolote qu’elle a transmise au printemps pour dire à ses potentiels futurs clients qu’il fallait planifier les horaires de leurs graphistes pour leur remplacement durant l’été. « Cela m’a permis d’obtenir quelques contrats durant mon  été.».

Lire aussi : 8 trucs pour tirer profit d’une activité de réseautage et 4 alternatives au réseautage traditionnel

Mesurer vos différentes actions

Afin de déterminer qu’est-ce qui fonctionne le mieux en terme de publicité pour votre type d’entreprise, il est important de mesurer les résultats. En effet, c’est en ayant des données fiables que vous serez en mesure de mieux déterminer votre budget marketing. Vous pouvez aussi mesurer les services ou produits que vous avez le plus vendus durant le mois ou encore durant l’année. C’est une pratique courante chez Niviti et cela nous permet d’identifier nos plus grandes forces et de mettre ainsi nos efforts marketing aux bons endroits.

Faire appel à un mentor

Enfin, il est prouvé que le mentorat pour entrepreneurs accroît significativement l’espérance de vie d’une entreprise. Tel que défini par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship, le mentorat pour entrepreneurs est une relation de confiance volontaire entre deux individus : une personne riche d’expérience (le mentor bénévole) qui souhaite partager ses acquis en entrepreneuriat en accompagnant une personne (le mentoré entrepreneur) afin d’accentuer le développement de son savoir-être entrepreneurial. Les avantages de faire appel à un mentor sont nombreux. En ce qui me concerne, cela m’a permis d’assumer mon rôle en tant qu’entrepreneure, d’avoir un confident d’affaires, de trouver de la motivation dans des moments plus difficiles en plus d’avoir des réflexions utiles lorsque je devais prendre de grandes décisions.

À vous la parole maintenant. J’aimerais connaître les plus grands défis que vous vivez en tant qu’entrepreneur en démarrage .

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.