L’importance de la relève dans le secteur des technologies d’information

Cet article est présenté par le Réseau ACTION TI

Le 2 juin dernier, j’étais présente au OCTAS 2016 organisé par le Réseau Action TI. J’accompagnais, plus précisément, les organisateurs à la couverture de l’événement sur les médias sociaux. À cette occasion, j’ai eu le plaisir de rencontrer différents professionnels du milieu, mais aussi j’étais très contente de constater que le Réseau ACTION TI soulignait les mérites de la relève étudiante des niveaux secondaire, collégial et universitaire. En effet, il y avait une catégorie « Jeunesse en TI »  qui mettait en avant plan les mérites de projets réalisés par des élèves du secondaire qui avaient déjà été présentés auparavant lors des finales régionales des Expo-sciences Hydro-Québec, organisées par le Réseau CDLS-CLS. Au moment de la remise des prix, Alain Lavoie, président d’Irosoft et partenaire de l’événement, a profité de sa tribune pour souligner les défis de la relève en TI. Son intervention rappelait qu’il y avait actuellement une pénurie de main-d’œuvre dans ce domaine d’activité. Il a également souligné l’importance d’encourager les jeunes aux opportunités de carrières en TI. Inspirée par son discours, je me suis entretenue avec Chantal Oligny, présidente du comité d’organisation de la soirée de la relève pour en savoir plus sur le sujet.

Des défis nombreux

Il est important de savoir, d’abord, qu’aujourd’hui toutes les entreprises font face à des défis importants lorsqu’il est question de recruter et de retenir leur personnel.   Et ce, peu importe le type de profil des individus. «  La constante évolution très rapide et la diversité des besoins technologiques font en sorte qu’il devient très difficile d’adapter les programmes de formation à tous les niveaux aux exigences toujours renouvelées des entreprises. » précise Mme Oligny.

Elle poursuit en disant que les entreprises doivent intéresser les jeunes aux technologies de l’information. « Ce n’est pas parce que vous utilisez Word et Excel et votre téléphone intelligent que vous connaissez la TI. Il faut démystifier le fait que plus c’est simple en avant pour l’utilisateur final plus c’est complexe en arrière et qu’il y a une armée de professionnels en TI pour y arriver ». Selon elle, cela va plus loin que de travailler en arrière d’un ordinateur. Plusieurs auront, en effet, à discuter affaires, de processus avec des gens des lignes d’affaires. Ajoutons à cela le défi d’intéresser les filles à ce secteur d’activité. «  Les filles sont beaucoup à la recherche d’un travail en relation d’aide, de pouvoir agir et d’effectuer des changements : elles sont donc toutes désignées pour œuvrer en TI où, dans les années qui viennent, nos entreprises québécoises devront prendre le tournant numérique (changements organisationnels dus aux nouveaux outils disponibles, aux améliorations technologiques du côté manufacturier, à la distribution, du web comme outil de marketing, etc. )»

Des caractéristiques propres aux nouvelles générations

La présidente du comité d’organisation de la soirée de la relève mentionne que les nouvelles générations ont besoin d’abord d’avoir un équilibre travail/famille. «  Pour eux, plus question de faire des heures supplémentaires non rémunérées, de travailler à toutes sortes d’heures sans en retirer des bénéfices : les entreprises doivent s’ajuster. » On compte maintenant plusieurs entreprises qui proposent des horaires flexibles, des rémunérations pour les heures supplémentaires, des bonis, etc.

Dans un autre ordre d’idées, les jeunes veulent maintenant comprendre et donner un sens à ce qu’ils font. Il faut les intégrer dans les équipes, les écouter lorsqu’ils ont des commentaires et des idées et se montrer moins directifs avec eux. En effet, ils arrivent avec un bagage Web beaucoup plus grand qu’avant. Ils sont très créatifs et ont souvent des idées qui tiennent compte des changements technologiques.

Ceci-dit, il est important de soutenir les nouvelles générations. En tant que propriétaire d’une petite, moyenne ou grande entreprise, il est dans votre rôle de faire une grande place à ces jeunes. Oubliez l’idée de vouloir recruter l’employé parfait. Vous pouvez en effet passer à côté de grands talents qui ne demandent qu’à être découverts. Pensez également à recevoir des stagiaires, voir même embaucher des jeunes afin de leur permettre de gagner de l’expérience sur le terrain.

A+

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.