Référencement Web : 6 habitudes à prendre pour optimiser vos articles

Souvent, lors de mes formations, je me retrouve avec des participants n’ayant aucune connaissance en référencement Web. Ils sont curieux de savoir s’il est vraiment nécessaire d’en avoir dans ce domaine pour bloguer. Si vous êtes de ceux là, cet article est pour vous. J’ai consulté deux spécialistes sur le sujet : Dorianne Deshaies, rédactrice web et stratège en contenu et David Carle, consultant spécialisé en stratégies SEO et gestion de campagnes PPC.

Pour Mme Deshaies, il est normal que cette discipline puisse vous paraitre difficile à cerner à première vue, car elle comprend beaucoup d’aspects techniques. Toutefois, elle ajoute que lorsqu’on apprend et applique certains principes, il devient possible de bénéficier d’un effet de levier pour augmenter la visibilité de ses contenus.

Il faut prendre certains réflexes selon M. Carle. Pour lui, ne pas tenir compte de l’optimisation que peut faire rapporter les moteurs de recherches ( SEO, c’est-à-dire Search engine optimization ), c’est ne pas s’intéresser aux éléments qui favorisent l’indexation d’un contenu sur Google. «Que l’on soit blogueur, gestionnaire d’une PME ou d’une multinationale, je ne crois pas que l’on peut se permettre de perdre des opportunités de générer du trafic organique via les moteurs de recherche. »

À son avis, chaque article que l’on publie sur son blogue doit faire l’objet d’une réflexion stratégique : choisir et optimiser ses articles selon les mots-clés utilisés par sa clientèle cible, optimiser les balises SEO de base, miser sur des sujets populaires hautement susceptibles d’êtres repris et partagés (dans le cadre d’une stratégie de liens entrants), utiliser le schema.org lorsque pertinent, optimiser les OG tags pour maximiser le partage sur les réseaux sociaux, bref, toutes des actions qui assurent le maximum de visibilité organique d’un contenu dans les moteurs de recherche. «  Un contenu populaire sur les réseaux sociaux a une certaine notion d’éphémérité : l’article est lu et partagé, mais ce succès a tendance à s’essouffler rapidement. Le SEO, quant à lui, vise justement à assurer que le contenu générera des visiteurs à partir des moteurs de recherche, et ce, sur une période de temps beaucoup plus longue. »

Je peux en témoigner. Lorsque j’ai commencé à bloguer,  je n’avais aucune connaissance technique en référencement Web.  Bien que je n’ai pas encore fini d’en apprendre sur le sujet, il m’arrive parfois de ne pas y porter attention parce que j’ai tout simplement envie de vous partager des réflexions.

Mais, avec le temps, j’ai développé certaines habitudes gagnantes pour écrire mes articles. En voici 6 qui m’aident à obtenir un trafic régulier sur mon blogue. Elles sont appuyées par des conseils provenant des experts consultés.

Suivre l’actualité et les tendances

Pour créer du contenu susceptible de générer des visiteurs naturels, vous devez suivre les sujets discutés dans votre industrie. David Carle est du même avis. Il propose de surveiller, par exemple, les blogueurs qui opèrent dans la même sphère d’activité que vous. Pour y parvenir, personnellement, j’utilise Feedly, un agrégateur de flux RSS qui me permet de regrouper les contenus de mes blogueurs préférés. Il faut retenir d’ailleurs que l’idée n’est pas de copier ce qu’ils disent, mais d’apporter du contenu complémentaire à forte valeur rajoutée. À ce propos, Dorianne Deshaies rappelle l’importance de prendre l’habitude de valider la concurrence sur chaque thème abordé. « Demandez-vous , par exemple, si vous êtes le 56 ième  à faire un article sur le sujet. Si oui, est-ce que votre contenu est supérieur et apportera une valeur ajoutée? À l’inverse, si personne ne parle de ce sujet, est-ce que c’est parce que l’intérêt est faible ou inexistant? » Elle poursuit en vous recommandant de regarder Google Suggest et Google Trends pour avoir une idée des requêtes fréquentes et des tendances associées dans votre domaine d’activité.

S’assurer d’avoir de bons mots clés

Pour augmenter les chances de bien référencer un article dans Google, assurez-vous de mettre des mots importants dans votre titre. Répétez-les également à l’intérieur de l’article en variant avec des expressions complémentaires.  La rédactrice web et stratège en contenu précise toutefois qu’avec le temps, les moteurs de recherches se sont raffinés énormément et il n’est plus nécessaire de cibler des expressions précises (cela pourrait même être pénalisant!). «Google saisit de mieux en mieux l’intention et les thématiques qu’il y a dans les textes, au lieu de seulement analyser mot par mot. Cela représente une grande évolution et donne beaucoup plus de liberté aux blogueurs.» N’oubliez pas aussi de renommer le nom de vos fichiers d’images en fonction des mots clés principaux de votre article. Referencement-Web.jpeg au lieu de photo24234.jpeg, par exemple. Cette pratique m’a beaucoup aidée. J’ajouterais également que j’utilise le plug-in WordPress SEO de Yoast qui me permet de valider le référencement de base de mes articles. Je vous le recommande.

Répondre aux questions de votre clientèle cible

Pour attirer votre clientèle cible sur votre blogue, vous devez connaître ce qui les intéresse et les nourrir de leurs préoccupations. Le principe, à mon avis, est de gagner leur confiance en les sensibilisant sur des sujets qu’ils veulent vraiment lire. Répondre à leurs questions les plus courantes est donc une piste intéressante. Quant à la longueur de vos articles, si vous vous demandez s’il faut se limiter à un nombre de mots, je vous dirais que non. Mme Deshaies est du même avis  «  Certains sujets se traitent en 400 mots et d’autres en exigent plus de 1000. Les articles plus longs se méritent généralement un meilleur classement parce qu’ils couvrent les sujets plus à fond, et donc, répondent mieux aux attentes des utilisateurs. »

Bâtir des liens avec son auditoire sur les médias sociaux

Créer un lien de confiance avec ceux qui partagent vos contenus régulièrement est gagnant. M. Carle est du même avis. Il propose que vous preniez l’habitude de remercier les partages et commentaires de vos lecteurs ainsi que de mentionner publiquement votre appréciation.

En ce qui me concerne, j’applique ce conseil régulièrement. Je demande même à mon auditoire de me proposer des idées de sujets. Je cite également, dans mes articles, des personnes qui ont une bonne crédibilité dans mon secteur d’activité.

Lire aussi mes articles :

5 habitudes à prendre pour faire la promotion des articles de votre blogue

Comment faire parler de vous ou de votre entreprise dans les médias

Regarder ce qui se fait ailleurs

Pensez à aller voir régulièrement ce que font les autres blogueurs, peu importe leur domaine d’activité. Bien qu’il y ait des astuces pour écrire un bon billet de blogue, il n’y a pas de recette miracle pour en assurer une bonne visibilité. Le fait de fréquenter différents blogues, pour ma part, m’a beaucoup aidée à développer mon style d’écriture ainsi qu’à développer de nouvelles techniques de référencement que je continue d’ailleurs à peaufiner.

Suivre et mesurer la performance technique de son blogue

David Carle rappelle que pour éviter les erreurs d’indexation et optimiser la visibilité de ses pages, il faut mesurer les résultats. Pour ce faire, vous pouvez bien sûr utiliser Google Analytics. Par contre, si vous êtes comme moi et que vous n’avez pas une connaissance approfondie de cet outil, je vous encourage à utiliser Jetpack qui présente des statistiques sommaires de votre contenu directement dans votre tableau de bord sur WordPress. Cela vous encourage, entre autres, à les retravailler pour augmenter leur visibilité. Pour ma part, grâce à ces statistiques, j’ai mis en avant plan certains contenus sur mon blogue. J’en ai aussi réutilisé pour faire des petits ebook qui seront disponibles bientôt.

À vous la parole maintenant. Avez-vous déjà appliqué un de ces conseils ? Est-ce que vous en ajouteriez à cette liste ?

A+

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.

  • Devon

    Salut, Je suis une femme d’affaires qui a un capital de 500 millions d’euros et veulent mettre à la disposition des personnes honnête sérieuse et capable de rembourser a temps. Mon taux d’intérêt est de 3 % et la Durée maximum de remboursement est de 31 ans. Contactez-moi si vous êtes dans le besoin, veuillez me contacter par email : ( v.devon@hotmail.com )