5 erreurs à éviter pour vos premières embauches

Les premières embauches ne sont pas faciles. Je peux en témoigner. Mes plus grandes leçons en entrepreneuriat sont en matière de ressources humaines. Au fil des années, j’ai développé la capacité de bien m’entourer. J’ajouterais même que j’ai un flair pour dénicher les gens de talents dans mon domaine, l’entrepreneuriat. J’ai recruté des personnalités exceptionnelles et nous avons fait grandir des entreprises ensemble. Mais, avant de m’y rendre, j’ai fait des erreurs de recrutement. Je m’en confesse, aujourd’hui, dans cet article.

Faire une mauvaise évaluation des besoins

Visualiser les tâches à effectuer et la nature des interactions d’une ressource avec les autres ressources ou avec vos futurs clients est l’un des défis que vous devez faire face. Surtout lorsque vous êtes en démarrage et que vous n’avez jamais comblé le poste dans votre entreprise. On le dit souvent, “on recrute sur les compétences, on remercie à cause des attitudes”. En ce qui me concerne, l’erreur était en grande partie interne. Nous avions mal défini nos besoins. “Je me prends pour qui, moi? Je ne sais même pas encore ce que c’est d’une direction adjointe. Comment juger de sa compétence, de ses tâches accomplies?” Au final, je crois que nous avons eu cinq adjointes, quatre coachs, trois coordonnateurs, deux directions et un comptable avant de trouver la perle rare dans chacune de ces fonctions. Il nous fallait d’abord définir ce que nous attendions exactement de chacun de ces postes. Plus important encore. Nous avons cessé de recruter avec notre tête pour nous fier davantage à notre cœur.

Embaucher rapidement d’après le curriculum vitae

Le but d’une entrevue de sélection est de récolter le plus d’informations possible afin de bien connaître vos candidats. En effet, vous devez avoir la certitude que leurs profils correspondent à vos attentes et éviter de vous fier uniquement au curriculum vitae. Au départ, par exemple, j’avais une difficulté frappante à embaucher des gens dont le travail est plus technique. J’embauchais alors en me fiant à l’expérience écrite. Je me disais « C’est assurément une bonne adjointe, elle a été l’adjointe d’un tel ». Le tout, sans vraiment vérifier les références. Comment discriminer une bonne ressource d’une moins bonne quand sur papier, elles sont toutes les deux un « wow » ? Le tout a changé lorsque j’ai commencé à considérer l’énergie d’un candidat en entrevue. Notamment lorsqu’il dévoile une anecdote et qu’il se met à rayonner. C’est, pour moi, un moment magique. Je crois, d’ailleurs que ce sont les gens qui rayonnent dans leur champ de compétences qu’il faut s’entourer pour briller collectivement. Je suis donc partie à la recherche d’humains que j’avais envie de connaître. Je me suis aussi intéressée aux aspirations profondes des gens pour imaginer comment nous pourrions grandir ensemble en me basant sur le pourquoi, et non sur le comment. De cette façon, j’ai pu repérer les perles en développement. J’ai développé la capacité de voir le potentiel inexploré des ressources. Et surtout, j’ai eu le grand bonheur de les accompagner dans le développement de ce potentiel. J’ai appris à cerner le doute qui freine la croissance des gens avec tellement de force. J’ajouterais à cela que la meilleure question à poser en entrevue c’est : «  Que fais-tu quand tu ne travailles pas? » Elle permet d’avoir un accès direct à ce que les candidats sont et aiment faire.

Embaucher des gens en voulant les aider

Embaucher des membres de votre famille ou des amis parce que vous désirez les aider est délicat. Vous devez recruter pour les bonnes raisons et écouter votre voix intérieure si elle vous dit de ne pas le faire. Rappelez-vous que vous êtes en recrutement pour recevoir de l’aide, et non l’inverse!

Oublier les valeurs de votre entreprise

Plus une équipe grandit en cohérence avec les valeurs de votre entreprise, plus il est facile de faire des bons choix en matière de capital humain. Si vous êtes en démarrage d’entreprise, toutefois, il peut être difficile de repérer les personnes qui cadrent dans vos valeurs “théoriques”. Les signaux sont parfois subtils, mais les dommages peuvent s’avérer importants. Surtout si vous vous questionnez sur le choix d’une ressource compétente, mais qui challenge constamment vos décisions. C’est de l’énergie mal investie.

Croire que l’on peut tout faire seul

Vous êtes dans l’erreur de croire que vous pouvez recruter les meilleurs employés sans avoir recours à des ressources spécialisées. Pour éviter des erreurs, osez demander de l’aide dans le processus d’entrevues. Même à des individus à l’externe. Pour ma part, grâce aux bons conseils que j’ai reçus, j’ai remarqué que plus l’entreprise a grandi, plus nous avons appris à recruter la bonne ressource pour le bon poste. Le “je” s’est transformé en “nous”, un “nous” encore plus fort.

Je termine cet article en vous disant que c’est en faisant des erreurs et en apprenant d’elles que recruter est devenu plus facile. Mon travail comme dirigeante s’est aussi amélioré. C’est avec les bons équipiers que je suis parvenue à de meilleures destinations. J’ai aussi compris les avantages d’avoir ma propre façon de diriger. En effet, vous devez accepter que vous ne pouvez pas plaire à tous vos employés. Vous devez être fidèle à vous-même et vous présenter aux autres tels que vous êtes. C’est important puisque vous bâtissez, avant tout, une relation humaine avec chacun de vos collaborateurs.

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.