5 pistes pour aider à écouter sa voix intérieure

Écouter sa voix intérieure, son subconscient ou encore faire confiance à son intuition permet de prendre de meilleures décisions, de saisir de nouvelles opportunités, d’oser sortir de sa zone de confort et même d’éviter des situations gênantes. C’est un élément important à considérer pour un entrepreneur. Personnellement, j’y crois beaucoup. Je trouve que c’est un complément à la logique et au raisonnement. C’est une grande alliée pour vos premières fois face à une nouvelle situation. Savoir l’écouter, par contre, n’est pas toujours évident. Je travaille beaucoup sur cet aspect. Surtout, lorsque je dois faire des choix sous pression. J’ai besoin de ses précieux conseils pour bien me guider. Voici cinq trucs qui m’ont aidée, jusqu’à présent, à y porter plus d’attention.

Passer du temps avec des personnes qui n’appartiennent pas à votre entourage professionnel

Adonnez-vous à une activité qui n’est pas en lien avec la décision à prendre. En ce qui me concerne, j’aime beaucoup me retrouver avec mes proches. C’est une occasion, pour moi, de prendre du recul sur la situation et de diluer l’importance du problème. Surtout, lorsqu’il est complexe.

Être emphatique

Valorisez et accordez une importance à votre environnement, à vos propres émotions et à celles des autres. Autrement dit, soyez emphatique. Vous allez faire ressortir le positif . C’est excellent si vous êtes en cours d’analyser les “pour” et les “contre” d’un problème.

Cultiver des moments de solitude

En vous accordant des moments de détente, vous attirez les occasions d’être en tête à tête avec vous-même. Vous devez respirer et être à l’écoute de votre corps. En ce qui me concerne, quand je dois faire des choix importants, je suis plus attentive aux réactions physiques ressenties lorsque je suis dans le calme. Je deviens aussi plus prévenante.

Lire aussi l’article de mon collègue Thierry Zibi : Les 5 raisons pour lesquelles l’autohypnose est un atout majeur pour les entrepreneurs

Accumuler de l’information

Nourrissez-vous d’informations. Plus vous consultez et vous vous documentez, plus vous allez reconnaître vos limites pour avancer dans un projet. Pour ma part, j’ai ce besoin de sentir que j’ai fait le tour de différentes solutions avant de prendre une décision. En me renseignant le plus possible, je ressens une certaine sécurité lorsque j’entends ma petite voix intérieure me présenter une piste de réflexion. J’accepte mieux, aussi, qu’elle ne fasse pas l’unanimité de tout le monde.

Chasser le négatif

Enfin, voyez le positif derrière le négatif d’une situation. Dans le cas contraire, votre voix intérieure peut devenir un obstacle à la réalisation de vos objectifs. Il est possible qu’elle vous transmettre le message que vos buts ne soient pas réalisables. C’est le reflet de votre propre pensée ou de vos sentiments. Je me suis rendu compte que lorsqu’elle agissait de cette façon, c’est que je n’avais pas assez confiance en mes capacités. Je sais, aujourd’hui, que je peux parvenir à mieux la contrôler. Après tout, même si je reste à l’écoute, elle n’a pas le contrôle absolu de ma vie.

À vous la parole maintenant. Est-ce qu’il vous arrive d’être à l’écoute de votre voix intérieure ?

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.