Devenir gestionnaire de communauté Web : 3 conseils utiles

De plus en plus de personnes sur le marché du travail désirent faire carrière comme gestionnaire de communauté Web, et ce, à titre de travailleur autonome. Je suis bien placée pour le constater, ayant reçu plusieurs questions sur l’exercice de cet emploi dans la dernière année. Cette profession qui consiste, plus précisément, à animer et à développer des communautés sur le Web pour le compte d’une entreprise, d’un organisme sans but lucratif, d’une personnalité publique ou d’une marque, ne cesse d’évoluer. La compétition est de plus en plus forte et vous devez être bien outillé pour faire votre place dans ce marché.

Voici trois conseils qui devraient vous aider.

Choisir une spécialisation en fonction de vos intérêts et de vos plus grandes forces

Pour vous démarquer de la concurrence, vous gagnez à vous spécialiser dans un secteur d’activité en fonction de vos intérêts et de vos plus grandes forces. Par exemple, si vous aimez travailler avec des personnalités publiques ( chanteurs, danseurs, animateurs de télévision, etc.) et que vous connaissez bien leurs réalités, il peut être intéressant de concevoir une offre de services spécialement développée pour eux. Vous pourriez aussi vous adresser uniquement à des marques dans le domaine de la santé et du bien-être physique. Surtout si vous possédez une forte expérience en agence de publicité et êtes habitué de gérer de très gros comptes. En ce qui me concerne, j’ai choisi de servir les entreprises qui ont comme public cible les entrepreneurs en démarrage ainsi que les gens d’affaires désirant développer leurs compétences entrepreneuriales.

Devenir votre propre média

Vous gagnez à bâtir votre propre média ou encore à assurer une forte présence Web autour de votre entreprise dans le secteur d’activité que vous avez décidé d’exercer.  En plus de vous aider à devenir une référence dans votre domaine, avoir votre propre média vous donnera une valeur ajoutée pour approcher vos clients. Le blogue de Niviti, par exemple, est très utile pour les entrepreneurs en démarrage ainsi que pour les personnes voulant développer de nouvelles connaissances dans le monde des affaires en plus de développer leurs propres compétences entrepreneuriales. Il est également utile pour les clients de Niviti qui veulent s’adresser à ce type de personnes. Développer une offre de services adaptée aux besoins de ma clientèle était donc nécessaire afin d’augmenter leur visibilité auprès des personnes ciblées.

Lire aussi :  5 avantages de devenir son propre média

Prendre de l’expérience avec des projets bénévoles

Enfin, s’impliquer dans des projets bénévoles est une excellente façon qu’acquérir de nouvelles connaissances et de les mettre en pratique dans votre entreprise.  Il est effectivement dans votre rôle, en tant que gestionnaire de communauté Web, de tester de nouveaux outils ou des nouvelles fonctions sur les différents réseaux sociaux. Vous pouvez y parvenir en prenant la décision de faire partie d’un conseil d’administration tout comme vous pouvez créer un nouveau projet au sein de votre entreprise en lien avec les intérêts du secteur dans lequel vous désirez vous spécialiser. Après tout, c’est dans l’action, avec l’expérience et de nouvelles connaissances acquises dans votre parcours que vous serez en mesure de mieux avancer dans votre projet et par le fait même augmenter votre crédibilité. En ce qui me concerne, c’est principalement avec MacQuébec, une communauté d’utilisateurs de produits Apple au Québec que j’ai lancé en 2005 puis transformée en coopérative de solidarité en 2015, que j’ai pu acquérir différentes expériences et connaissances. Elles me servent beaucoup aujourd’hui en tant qu’entrepreneure ainsi que pour mes clients de Niviti.

À vous la parole maintenant. Je suis curieuse de connaître les défis que vous rencontrez pour vous lancer comme gestionnaire de communauté Web à votre compte.

Devenir gestionnaire de communauté Web : 3 conseils utiles
  • Yves d’Avignon

    Très bonne entame de recherche pour ce que je veux faire. Merci Miss Auclair