Entreprendre en couple, 5 conseils pour que ça fonctionne

Dans mon cours de droit des affaires, on m’a appris qu’une association était plus engageante que le mariage. Imaginez alors à quel point c’est engageant de s’associer ET de se marier (ou d’être conjoints de fait)!  La vie à deux est parfois merveilleuse… et parfois difficile. Voici quelques trucs pour vous aider, si vous envisagez cette option!

 

Délimiter le territoire de chacun

À la maison, je fais à manger et mon copain fait la vaisselle. Je fais l’épicerie et il fait le ménage. On fait chacun notre lavage séparément. C’est si simple et ça marche si bien que je me demande pourquoi certains couples se chicanent sur les tâches ménagères. Apparemment, notre méthode serait celle à préconiser en affaires également!

Identifier clairement les rôles et responsabilités de chacun dès le début de l’entreprise permet de tracer des limites à ne pas franchir. Un problème avec les finances? C’est le domaine de monsieur. Un imprévu dans les commandes? Référez-vous à madame. Penchez-vous sur vos forces, vos faiblesses et vos intérêts pour diviser vos tâches. Cette division facilitera les prises de décisions, les rapports avec vos employés et les suivis. Chacun sait à quoi s’en tenir, dans quelles circonstances il a son mot à dire et à qui revient la responsabilité en cas de problème. Bien sûr, vous pouvez échanger entre vous sur ces sujets, tout n’a pas à être découpé au couteau, mais des limites claires préviennent les malentendus et le travail en double (ou pire, que chacun des partenaires se fie sur l’autre sur un dossier et que personne ne s’en occupe au final!)

 

Définir la propriété de l’entreprise

Selon les lectures que j’ai faites sur le sujet, il semblerait que la franchise soit une bonne option pour les gens qui entreprennent en couple, de par la structure établie et l’aide apportée aux franchisés. Cela peut être une bonne voie pour vous guider, surtout si c’est la première fois que vous vous lancez en affaires.

Par ailleurs, démarrer une entreprise en couple ne veut pas nécessairement dire que celle-ci doit appartenir à parts égales aux deux tourtereaux. Il peut s’agir d’un dirigeant et d’un investisseur, de co-propriétaires à parts inégales, d’un propriétaire et d’un employé, etc. Bien sûr, cela doit être mis au clair dès le départ, avec le pourcentage que chacun possède dans l’entreprise et son pouvoir décisionnel. Bien que plusieurs voient un arrangement 50-50 comme étant l’option évidente (après tout, c’est juste et romantique!) ce n’est pas nécessairement celle à privilégier. En effet, comment arriverez-vous à trancher lorsque vous serez en désaccord sur une décision capitale, qui touche toute l’entreprise et qui ne peut donc pas être associée à un domaine et un associé en particulier? La solution pour éviter cette impasse peut être d’intégrer un 3e partenaire, qui pourra alors faire pencher la balance, de se tourner vers un mentor qui apportera un autre point de vue, ou simplement d’accorder plus de pouvoir décisionnel à l’un des deux partenaires. Facile à dire, mais pas nécessairement facile à faire! Bonnes discussions!

 

Prévoir le pire

Bien sûr, personne n’a envie de prévoir la fin de son union, et encore moins au moment de fonder une entreprise, alors qu’on est soulevé par un optimisme et une confiance qui peuvent déplacer des montagnes! Hélas, les couples qui passent le reste de leurs vies ensemble sont de plus en plus rares et vous devez absolument protéger votre entreprise des déboires d’une séparation. Lors d’une rupture, les émotions peuvent facilement prendre le dessus sur la logique. En prenant des décisions lourdes de conséquences dès le départ, lorsque vous avez toute votre tête, que vous êtes bien intentionnés l’un envers l’autre et envers l’entreprise, vous pourrez éviter bien des problèmes. La même préparation s’impose en prévision du décès de l’un ou l’autre des partenaires, ou encore de leurs décès simultanés.

 

S’entendre sur les garantis

Lors d’un démarrage d’entreprise, l’entrepreneur doit souvent s’attendre à mettre ses avoirs personnels en garantie, en plus de devoir se passer de revenus pour une période indéterminée. Lorsque les deux conjoints décident de se lancer ensemble, c’est donc leurs avoirs à tous les deux, ainsi que leurs deux revenus qui seront touchés. Avant de vous lancer, il est important de penser à cet aspect. De combien, au minimum, devez-vous disposer par mois pour continuer à vivre? Avez-vous suffisamment d’argent de côté pour tenir, le temps que votre entreprise prenne son envol?

Certaines personnes sont résistantes au stress financier et à la prise de risque, alors que d’autres font de l’insomnie au premier imprévu. En tant que couple, votre tolérance à ces aspects peut ne pas être la même, il est donc important d’en discuter et de convenir un accord avant de vous lancer.

 

Se rappeler que vous êtes d’abord un couple

Il est important de décrocher du travail dans la vie, et c’est encore plus difficile lorsqu’on possède sa propre entreprise, alors imaginez lorsque c’est le cas des deux membres du couple! Les conversations et les activités peuvent rapidement devenir uniquement centrées sur l’entreprise. Plusieurs couples s’effondrent car ils ont perdus, avec le temps, la complicité qui les unissait. Quels ont été vos plus beaux moments, vos meilleurs souvenirs ensemble? Comment arrivez-vous à décrocher au quotidien? Qu’est-ce qui vous permet de vous “mettre le cerveau à off”? Pour certains, c’est d’aller marcher en nature, pour d’autres c’est de passer du temps en famille, ou encore d’écouter un bon film. Peu importe quelle est votre méthode, PRENEZ LE TEMPS de le faire. Que signifie votre entreprise, sans votre conjoint(e) et votre bonheur? Probablement pas grand chose. Je ne crois pas que les gens regrettent de ne pas avoir passé assez de temps au bureau ou au téléphone. Ils regrettent par contre d’avoir manqué les événements importants de leur vie et ceux de leur famille, ou de ne pas avoir créé plus de moments de qualité avec eux. Lancer son entreprise peut être démotivant, frustrant et même effrayant, par moment. Il ne faut pas attendre que tout soit parfait au bureau avant de profiter de la vie, sinon vous risquez d’attendre longtemps! Comme l’a dit Vivian Greene, “Life isn’t about waiting for the storm to pass, it’s about learning to dance in the rain” (en français; la vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie).

Auriez-vous d’autres conseils à donner à ceux qui se lancent en couple? Partagez-nous vos trucs!

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.