Faire la différence entre un besoin et un désir

Vous est-il déjà arrivé de revenir d’une conférence ou d’un panel tellement inspiré que vous vous mettez à la recherche de plusieurs informations parce que vous croyez avoir besoin de telle chose ou devez réaliser telle action pour passer à une nouvelle étape avec votre entreprise ?

Pour ma part, oui. Plus précisément lorsque l’on me présente des nouvelles réflexions ou méthodes pour faire croître une entreprise.  J’ai souvent l’impression que je pourrais avancer plus rapidement si j’avais ceci ou cela. Et ça me prend un certain moment avant de réaliser que, finalement, ce n’est pas un réel besoin.

Récemment, j’ai partagé cette situation dans la communauté privée de Niviti et j’ai reçu de bons conseils que je vous partage ici :

Pour savoir si vous avez réellement besoin de quelque chose, il faut d’abord vous rappeler qu’il y a une différence entre un besoin qui est essentiel et un désir qui est un souhait plutôt optionnel. Vous devez savoir aussi que c’est tout à fait normal de vivre ce type de situation. En effet, les entrepreneurs ont ce désir d’améliorer sans arrêt leurs performances.

Pour parvenir à vous contrôler, il faut savoir prioriser. C’est ce que propose Paul Ross, Président et co-Fondateur de l’agence Web Reptiletech. « Il faut se demander quels sont vos objectifs d’affaires pour la prochaine année.  Que voulez-vous atteindre ? Augmenter les ventes de x$ ?, améliorer la notoriété de l’entreprise?, développer de nouveaux marchés ?, etc.  Ensuite, il faut se demander quels sont les moyens pour y arriver.  » Pour parvenir à augmenter vos ventes, par exemple, vous pourriez, selon lui, augmenter le nombre de clients, augmenter la valeur moyenne des contrats, augmenter la fidélité de la clientèle existante, etc. Il poursuit en disant qu’il faut aussi se demander ce qui vous bloque à atteindre ces objectifs. Est-ce un manque de temps pour en faire plus ? La difficulté à recruter de la nouvelle clientèle? Finalement, vous devez trouver des solutions qui ont comme unique but d’atteindre ces objectifs et laisser de côté tout projet qui n’ont pas de lien. « Par exemple, si vous désirez plus de ventes, mais que vous avez de la difficulté à  recruter de nouveaux comptes, peut être que la solution est d’essayer d’augmenter vos ventes récurrentes avec les clients qui vous apprécient déjà. » Il ajoute que c’est la même chose si vous vous demandez si vous devez revoir votre site. Demandez-vous si cela va vous aider à vendre plus à vos clients existants ou plutôt à en recruter des nouveaux. Si vous concluez que c’est pour recruter des nouveaux clients, mais qu’en même temps vous visez à augmenter les ventes aux clients existants, il est préférable d’oublier ce projet pour le moment et trouver d’autres stratégies qui pourront vous aider à y parvenir.

Lire aussi : En avez-vous vraiment besoin?

À vous la parole maintenant. Ajouteriez-vous d’autres conseils pour mieux se contrôler dans telle situation ?

A+

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.