Parler en public : 6 conseils pour vaincre sa peur

Parler en public ou encore être à l’aise à s’exprimer par la parole n’est pas inné chez tous les entrepreneurs. Cette compétence reste pourtant essentielle en affaires. En effet, un jour ou un autre, vous aurez à motiver des équipes, à présenter vos services ou vos produits à des prospects, à des investisseurs ou à des partenaires importants. Il est fort possible, également, que vous soyez sollicité pour donner des conférences ou des formations à un groupe de personnes.

Alors, comment parvenir à vaincre sa peur de parler en public ? Outre le fait de vous entourer d’experts, voici quelques conseils que j’ai retenus d’un échange avec Mélissa Lapierre, Coach en prise de la parole, animatrice et auteure chez Communication futée. Mélissa était notre invitée le 8 août dernier, à l’émission de radio Ça ne tombe pas du ciel à CKRL.

Vous deviendrez plus confiant et convaincant en parlant de sujets qui vous passionnent

D’abord, faites la liste de tous les sujets qui vous allument dont vous seriez en mesure de parler sans arrêt. Et si vous pensez que vous n’avez rien à dire, vous êtes dans l’erreur. Tous les sujets sont intéressants. Il s’agit, tout simplement, de ne pas les rendre ennuyeux. Les propos peuvent être en lien avec l’actualité, à votre domaine d’expertise ou à vos propres expériences en tant qu’entrepreneur. En ce qui me concerne, j’ai débuté à prendre la parole en public de cette façon.  J’ai d’abord créé une première formation spécialisée dans le domaine d’activité que je maîtrisais et je l’ai offerte à un petit groupe. Puis, j’ai écouté les commentaires des participants pour l’améliorer. Et, avec la pratique, j’ai été en mesure d’adapter celle-ci en fonction de différents besoins. Au final, avec le temps, cette première expérience s’est transformée en 3 formations différentes et m’a permis de créer 2 conférences.

C’est en acceptant les opportunités que vous pourrez pratiquer et ainsi vous améliorer

Sur le marché, différents types d’événements acceptent des conférenciers ou des formateurs débutants dans le métier. Même que certains organisateurs d’événements vous dirigeront vers des personnes qui seront en mesure de vous aider bénévolement pour votre présentation. Pour vous, c’est une occasion en or de pratiquer à parler en public en plus de faire valoir votre expertise autrement. Je pense, entre autres, aux Toasmasters, aux TED X, les Startups weekend, le Web à Québec, les WordCamp Montréal, etc. Rappelez-vous aussi que vous pouvez être invité à témoigner lors de panels de discussion ou lors d’entrevues en direct sur Facebook. Pour vous exercer, les événements familiaux ne sont pas négligeables non plus.

C’est en ayant une bonne préparation et en restant intègre avec vous-même que vous augmenterez vos chances de réussite

Une bonne préparation est nécessaire pour prendre la parole en public. Vous devrez, toutefois, éviter d’apprendre votre texte par coeur. Notamment, lorsque vous serez à vos débuts. Votre discours ne sortira pas aussi fluide que si vous parliez naturellement et en plus, vous risquerez de commettre des erreurs. De là l’importance de répéter votre contenu de présentation régulièrement. Que ce soit devant un miroir ou encore devant des proches ou des amis. Et, surtout, n’ayez pas peur de dire à votre auditoire que c’est votre première expérience en public. Être honnête et vrai, vous enlèvera automatiquement  de la pression et créera de l’empathie auprès des gens qui sont à votre écoute. Les humoristes, par exemple, ont des textes qu’ils doivent apprendre et s’approprier dans un langage parlé. Tout est mesuré et souvent, ils rodent leur nouveau matériel devant un public restreint dans une petite salle pour mesurer la réaction et les rires des gens et peaufiner davantage leur spectacle pour le rendre encore meilleur.  Cela prend beaucoup de pratique et d’assurance pour arriver à un tel niveau. Tout comme ces conférenciers qui racontent leur histoire touchante plusieurs fois dans une année.  Chaque conférence doit être donnée comme si c’était la première.

C’est en s’écoutant que l’on peut améliorer certains défauts

Lorsque vous faites de nouvelles conférences ou formations, prenez l’habitude de vous enregistrer. En prenant le temps de vous écouter, vous serez en mesure d’apercevoir les endroits à améliorer dans votre présentation. C’est une excellente façon de développer le sens de critique sur vous-même.

Le théâtre et l’improvisation peuvent vous permettre de faire face plus facilement aux imprévus

En vous inscrivant à des cours de théâtre ou d’improvisation, vous pourrez développer de nouvelles aptitudes de communication dont celles de s’approprier d’un personnage pour communiquer ce que vous avez à dire. C’est un bel exercice en soi qui mérite d’être approfondi. Vous serez également en mesure de mieux improviser si vous avez un trou de mémoire sur scène.

La pratique vous permettra de trouver votre propre style

En vous  pratiquant régulièrement, vous allez accepter vos plus grandes forces. Vous allez également accepter qui vous êtes en tant que formateur, animateur ou encore conférencier. Ces pratiques sont très importantes et vous aideront à approcher de nouveaux clients. Vous pourrez leur expliquer, à titre d’exemple, que vous n’êtes pas une personne qui relate des statistiques mais qui cite des expériences concrètes que vous avez vécues et testées. Vous pourrez aussi décider d’utiliser un ton humoristique tout au long de votre présentation, parce que vous êtes à l’aise d’intervenir de cette façon et que cette méthode marche pour vous.

À vous la parole maintenant, qu’est-ce qui vous tracasse le plus lorsque vient le temps de parler en public ?

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.