Résumé TPS, TVQ et dépenses admissibles pour le travailleur autonome

Dans mon billet intitulé Les pièges qui guettent le nouveau travailleur autonome, je vous parlais de l’inscription au fichier des taxes, obligatoire lorsque vous avez un revenu de plus de 30 000 $ annuellement.

À la suite de vos questions, voici un article qui résumera vos droits et obligations relativement aux taxes, ainsi que vos dépenses admissibles à titre d’entrepreneur.

Le meilleur ouvrage que j’ai trouvé, personnellement, c’est le livre : « Créer son entreprise pour les Nuls ». Je n’avais jamais accroché sur cette série de livres, mais je dois l’avouer, il s’agit d’une mine d’or d’informations. Je l’ai lu d’un bout à l’autre.

Dans le même créneau, il en existe un nommé « Finances personnelles pour les Nuls ». Ce dernier est recommandé dans le livre pour la création de son entreprise, puisqu’il comporte un chapitre intitulé « Apprivoiser l’impôt ».

Reprenons donc où nous en étions.

Si vous estimez réaliser un chiffre d’affaires annuel de plus de 30 000 $, inscrivez-vous au fichier de la TPS et de la TVQ. Les formulaires d’inscription se retrouvent en ligne sur le site de Revenu Québec.

plume au carre

 

Note importante : Lorsque c’est fait… même si votre revenu est inférieur, vous devez toujours charger les taxes sur vos factures.

De cette merveilleuse démarche découle les rapports de TPS et TVQ que vous devrez remplir et acheminer mensuellement, chaque trimestre, ou annuellement.

À considérer : Si vous choisissez annuellement, rappelez-vous qu’il faudra comptabiliser toute l’année, ce qui représente un travail beaucoup plus ardu que si vous l’effectuez mensuellement.

Vos déductions, pour minimiser les impôts

Rappelez-vous que vos revenus seront imposés à la fin de votre année financière. Toutefois, l’imposition sera basée sur vos profits uniquement (après déductions des dépenses).

Par conséquent, il est essentiel de connaître vos dépenses admissibles, toujours en proportion de l’espace occupé par votre bureau si vous travaillez à domicile. Si vous occupez 15 % de votre maison, vous réclamez 15 % du total des dépenses annuelles. Pour un espace de travail loué, les dépenses sont déduites à 100 %, cela va de soi.

Comment calculer :

  • Selon le nombre de pièces (1 pièce sur 5 occupée par votre bureau = 20 %)
  • Ou la proportion en pieds carrés (120 pi2 sur 1080 pi2 = 11 %)

Dépenses générales admissibles :

  • Votre hypothèque (propriétaire) ou le loyer (locataire ou bureau loué);
  • Les intérêts de votre prêt hypothécaire;
  • Vos impôts fonciers;
  • Services publics : chauffage, électricité;
  • Télécommunications : cellulaire, Internet;
  • Réparations et entretien de l’aire de travail;
  • Assurance logement ou habitation;

Autres dépenses :

  • Véhicule : déplacement, essence, entretien (dans la mesure où vous utilisez votre véhicule pour des besoins professionnels);
  • Représentation : restaurant… attention, vous ne pouvez réclamer que 50 % des frais et uniquement au gouvernement provincial;
  • Frais de publicité (journaux locaux, lettrage de votre voiture, etc.)
  • Tous frais mensuels ou annuels : bancaires, permis, cotisations salariales (ex : Licence RBQ en construction, cotisations professionnelles).

Des liens qui m’ont grandement aidée!

www.entreprisescanada.ca  (sélectionner la province) – info sur subventions, impôts et taxes.

www.bdc.ca  Banque du Canada

www.cra-arc.gc.ca (taxes et impôts) et pour Québec www.gouv.qc.ca

Vous pouvez également télécharger le document PDF sur les taxes de Revenu Québec :

Rendez-vous la semaine prochaine pour un billet qui vous parlera de la « fin d’une entente avec un client ». Une procédure que j’ai trouvé bien peu agréable et qui doit se faire dans le respect.

Stéphanie Themens, alias La Plume

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.