S’approprier son “personnage” pour faire bonne impression

Un de mes anciens patrons a dit un jour que lorsque l’on commence sa journée en service à la clientèle, on entre en scène. On adapte nos vêtements, notre attitude, notre langage et même notre non verbal au rôle que nous avons à jouer.

Cela m’a marquée et je crois que cette comparaison s’applique au-delà du service à la clientèle, car aujourd’hui, avant de rencontrer un client, de prendre la parole en public ou de participer à un événement de réseautage, je prends soin d’entrer dans mon “personnage”. J’accorde une réflexion à l’impression que je veux laisser, l’image que je veux donner. Depuis ce jour, ma vision de la communication a changée et pour le mieux, car aujourd’hui, je suis en contrôle de l’image que je projette. Découvrez ici l’art de vous approprier votre “personnage” pour faire bonne impression partout où vous passerez!

La première impression

Tous les spécialistes s’entendent pour dire que la première impression ne prend que quelques instants à former et peut être extrêmement difficile à défaire; je ne vous apprends rien là-dessus. Cependant, les aspects qui influencent la première impression sont peut-être plus variés que vous ne le croyez.

L’image virtuelle

D’abord, une nouvelle réalité vient interférer dans l’établissement d’une première impression; les réseaux sociaux. La plupart des entreprises vont consulter le profil des candidats avant de les convoquer pour une entrevue, plusieurs propriétaires le font avant une visite avec des locataires potentiels et plusieurs entrepreneurs le font avant de rencontrer un éventuel associé. Inutile de vous rappeler l’importance de bien choisir ce que vous rendez public sur les réseaux sociaux! Les prises de position politiques, de même que les photos de votre dernière soirée entre amis gagnent à être gardées privées.

De plus, il semblerait que l’image qu’on se fait d’une personne est généralement plus négative lorsqu’elle est basée sur une photo qu’en personne. Plutôt décourageant! Il est donc d’autant plus important de faire bonne impression lorsque vous aurez la chance de rencontrer des contacts en personne!

L’habillement

Certaines entreprises adoptent un code vestimentaire et certains domaines, implicitement, dictent un style. Autant il peut être impératif de porter un complet ou un tailleur sobre dans un cabinet d’avocats pour dégager une allure professionnelle, autant vous semblerez rigide et terne avec cette tenue dans une entreprise de design. Même chose pour les bijoux et le maquillage. Pensez à ce que vous voulez transmettre comme informations à travers votre look; la créativité? le sérieux? le dynamisme? le luxe?

Si je me fie à mon expérience personnelle, il est préférable d’investir pour des vêtements de qualité, même s’ils sont plus dispendieux. Tout d’abord parce que les marques sont souvent reconnues comme une signe de réussite, mais surtout parce que les tissus de qualité durent plus longtemps, se déforment moins et sont plus confortables. Quand j’étais jeune, je rendais ma mère folle en achetant des jeans à 100$ la paire, mais elle a fini par réaliser que ces fameuses jeans restaient belles beaucoup plus longtemps que mes jeans à 40$…

Même si c’est parfois déchirant, il est plus important de choisir des vêtements qui vont avec votre morphologie plutôt qu’avec les dernières tendances. Pensez simplement aux femmes très rondes qui mettent des vêtements très moulants. Le vêtement peut être beau et tendance, mais malheureusement ne pas convenir à tout le monde! Le site Au Féminin présente d’ailleurs un article intéressant pour vous aider à identifier votre silhouette et avec quoi elle s’agence! 

On conseille également de ne pas agencer plus de trois couleurs dans une tenue. Pour les vêtements tout comme les accessoires, gardez en tête qu’élégance rime souvent avez simplicité!

Le non verbal

Malgré toutes les études qui en parlent, trop de gens n’accordent pas assez d’attention à leur non verbal; ils croisent les bras pendant une conversation, donnent une poignée de main pas assez ferme, ne regardent pas l’autre dans les yeux pendant une conversation, etc. Une étude de Locke et Anderson (2015) démontre que “lorsque la personne en position d’autorité affiche une posture de confiance dans un choix, 69% des gens auront tendance à la suivre. Si, au contraire, cette personne montre un comportement non verbal incertain et peu confiant, seulement 42% auront tendance à se soumettre à ses choix.”

Rappelez-vous que vos gestes, votre posture et vos expressions faciales influencent plus (oui oui, plus) que ce que vous dites. Afin de faire bonne impression pendant une conversation, gardez le dos droit, la tête haute, les yeux dans ceux de votre interlocuteur, les mains le long du corps ou dans le dos en signe d’ouverture et surtout, souriez!

L’étiquette

Bien que cela puisse sembler vieux jeu pour certains, l’étiquette est très importante pour faire bonne impression. Des préjugés très négatifs peuvent naître d’un geste posé sans mauvaise intention. Bien que les bonnes manières divergent d’une culture à l’autre, je vous présente ici celles qui, selon moi, sont les plus utiles pour une première incursion dans le monde des affaires.

Éteindre son cellulaire. Je suis estomaquée chaque fois que j’entends un cellulaire résonner pendant une réunion ou un repas d’affaires, car oui, ça arrive encore en 2015. Pour ceux et celles à qui ça arrive et qui tentent de s’en sortir en prétextant être pourtant sûr de l’avoir mis en mode silencieux, sachez qu’il existe une fonction sur tout cellulaire pour l’éteindre, rien de moins.

L’ordre des présentations. On devrait présenter la personne la plus haut placée en premier aux autres. Par exemple, vous devriez dire : M. (mon patron), je vous présente (mon conjoint), et non l’inverse!

L’échange des cartes d’affaires. La carte d’affaires de quelqu’un représente beaucoup plus qu’un simple carton avec ses coordonnées. En Asie, il y a même un protocole à suivre lors de l’échange des cartes. Ici, les bonnes manières suggèrent de prendre le temps de regarder la carte qu’on vous donne, de mentionner le titre de la personne et de la ranger précieusement, c’est-à-dire dans la poche intérieure de votre veston plutôt que dans la poche de votre pantalon, où elle risque de se plier. C’est aussi un signe de reconnaissance et de respect pour la personne qui vous la donne. De votre côté, lorsque vous remettez votre carte, prenez soin de la présenter dans le sens où votre interlocuteur pourra la lire sans avoir à la retourner. Il est aussi important d’attendre un certain temps après le début de la conversation avant de la remettre, par politesse et histoire de la remettre aux gens qui ont un réel intérêt à garder contact avec vous.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive. Si vous souhaitez en savoir plus sur les bonnes manières à adopter dans le monde des affaires, plusieurs livres et formations sont disponibles. Personnellement, j’ai bien aimé Convaincre en moins de deux minutes de Nicholas Boothman, qui traite des règles de bienséance, mais aussi de tous les aspects concernant l’art de se présenter et de présenter ses idées.

Finalement, les mots

Avez-vous remarqué que je n’ai même pas encore parlé de ce que vous devez dire ou ne pas dire pour faire bonne impression? Non non, je n’ai pas oublié! C’est voulu. 90% de l’impression que vous laissez repose sur tout ce qui entoure vos paroles.

Tout d’abord, vous avez 2 oreilles et 1 bouche. Vous devriez donc écouter plus que vous ne devriez parler. Être présent dans une conversation (écouter attentivement, poser des questions, regarder l’autre dans les yeux) constitue la base du charisme. Les gens aiment être écoutés et cela peut vous démarquer des autres, spécialement dans le monde des affaires, où tout va vite et où les gens ont tendance à accorder plus d’attention aux chiffres qu’aux gens qui les entourent.

Dans le même ordre d’idée, tentez de capter l’intérêt des autres lorsque vous prenez la parole. Faites des liens avec leurs champs d’intérêts et soyez concis dans ce que vous dites. Vous retiendrez plus facilement leur attention.

Apprenez à détecter la fin de la conversation. Il est préférable de clore une conversation sur une note positive que de l’étirer en n’ajoutant rien de pertinent. Les gens d’affaires, surtout dans un contexte de réseautage, ont souvent plus d’une personne avec qui ils aimeraient parler. Il faut savoir les laisser aller. Saluez poliment la personne et faites lui savoir que vous êtes heureux de l’avoir rencontrée ou encore d’avoir eu la chance de lui parler. Cela lui fera plaisir et l’encouragera à venir vous parler à nouveau la prochaine fois que vous la croiserez.

Bref…

L’image virtuelle, l’habillement, le non verbal, l’étiquette et les mots que vous utilisez sont tous importants quand il s’agit de faire bonne impression.

Et vous, ajouteriez-vous d’autres conseils à cette liste? Partagez-les dans les commentaires!

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.