Ce que vous devez savoir avant de vendre en ligne

Cet article est commandité par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD)

Vendre en ligne ou avoir un site Web transactionnel, dans un contexte de révolution numérique, n’a jamais été aussi considéré par les entreprises au Québec. Les statistiques le prouvent. Environ 90 % des entreprises du secteur du commerce de détail ont un site Web informationnel. Cependant, seulement 14 % d’entre elles utilisent leur plateforme pour vendre des produits ou des services en ligne. C’est peu, si on tient compte du fait que les consommateurs font de plus en plus d’achats en ligne. Pour assurer votre compétitivité, vous devez vous adapter à cette nouvelle réalité. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) a lancé récemment Le Virage numérique, un programme financé à 100% par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation afin d’accompagner les détaillants dans leur virage numérique. En ce sens, j’ai pensé utile de vous résumer ce que vous devez savoir avant de passer à l’action.

Vous devez vous doter d’une stratégie adaptée à votre situation d’affaires et vos objectifs

Les stratégies déployées pour développer et promouvoir une boutique en ligne sont propres à chaque entreprise. C’est en connaissant vos objectifs que vous serez en mesure de déterminer les bonnes actions à prendre. La gestion de votre entente de service avec votre fournisseur est également un élément clé que vous devez considérer. Prenez le temps nécessaire pour faire le bon choix et rédiger une entente claire afin de diminuer vos risques. Assurez-vous qu’il comprenne votre situation d’affaires et vos buts. Il doit s’adapter en fonction de vos besoins, vous remettre un bon estimé de temps et vous permettre de rester indépendant afin de prendre le contrôle de votre site Web. En ce sens, Patrice Bray, conseiller principal en stratégie numérique du CQCD m’informe que leur plateforme est très performante pour la sélection de fournisseurs. «  Elle recommande des fournisseurs selon la localisation et selon le « rating » des services rendus. C’est une très belle approche neutre qui correspond à l’ADN du virage qui ne se veut pas être de la vente, mais de la consultation sans parti pris.”

Il y aura beaucoup de changements internes dans votre entreprise

Migrer votre entreprise vers la vente en ligne implique beaucoup de changements à l’intérieur de votre entreprise. M. Bray recommande la participation et l’implication des employés dans cette démarche. « Vous devez leurs communiquer les détails de la transition afin qu’ils puissent s’adapter. Il est important aussi de sélectionner les bonnes personnes pour les bons postes.  Tout comme informer vos clients des différentes possibilités qu’ils ont d’utiliser votre boutique qui est maintenant en ligne. »

Vous devez prévoir du temps pour la promotion de votre site Web transactionnel

Créer votre boutique en ligne est de loin la tâche la plus facile. De plus, une fois lancée, vous devez prévoir du temps à sa commercialisation. « Pour attirer la clientèle que vous visez, pensez à une stratégie de marketing qui implique autant des actions en ligne qu’en personnes. » précise le conseiller principal en stratégie numérique du CQCD. Affichez-vous sur les médias sociaux. Pensez aussi à mettre à jour régulièrement votre inventaire et à accorder une importance à la sélection des photos de vos produits.

Il y aura toujours place à amélioration

Enfin, vous lancer tôt permet d’en apprendre davantage sur votre clientèle cible en plus de tester votre marché. Vous devez toujours rester dans un mode de processus d’amélioration. Votre boutique doit évoluer en fonction du comportement de vos consommateurs et de vos objectifs de ventes. Un jumelage avec un conseiller expert vous permettra, d’ailleurs, de franchir plusieurs étapes avec moins de risques.

Consultez dès maintenant Le Virage numérique.

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.