Votepour.ca; une idée couronnée de succès

Votepour.ca est un OBNL de participation citoyenne qui capte et canalise l’intelligence collective pour favoriser le développement de quartiers plus intelligents, avec l’acceptabilité sociale comme objectif ultime.” Ça, c’est la présentation brève de Votepour.ca.

De façon plus concrète, Votepour.ca permet à vous, moi, votre voisin et votre belle-soeur d’avoir une tribune où proposer nos idées, afin d’améliorer notre quartier. L’organisme s’assure aussi de capter l’opinion des autres résidents et de présenter ces idées aux décideurs afin de leur permettre de voir le jour. Merveilleux, n’est-ce pas?

De façon plus chiffrée, Votepour.ca, ça représente des centaines d’idées soumises qui ont été évaluées par plus de 5 000 participants, et 18 mandats reçus en 18 mois.

Et finalement, de façon plus enthousiaste, ça veut dire qu’il y a des gens ici à Québec qui donnent une voix à la population et qui lui permet de se rapprocher d’une démocratie vivante et utile!  

Un autre Success Story? Je crois que oui!

 

Plus visible et accessible

Ce sont les deux principaux avantages que je retiens du fonctionnement de Votepour.ca. Car des assemblées de la part des municipalités ou du gouvernement pour connaître notre opinion, il y en a, mais avouons-le, ça n’a rien de sexy.

En admettant que vous ayez reçu et pris connaissance de l’invitation à l’assemblée, vous devez ensuite être disponible au moment où celle-ci se déroule et être en mesure de vous y rendre. Par la suite, vous aurez à vous taper tout l’enchaînement de présentations et de discours, pour finalement avoir l’opportunité de poser votre question ou de présenter votre idée au micro (si le coeur vous en dit bien sûr), pendant un temps limité.

Résultat de ces conventions qui norment les échanges entre élus et citoyens? Un désintérêt et un découragement de la part des citoyens, donc un dialogue qui ne fonctionne pas et une gouvernance qui n’est plus aussi démocratique qu’elle le devrait.

Comment pallier à cela? Comment faire en sorte que la communication se fasse entre les élus et les citoyens, et que les projets que ceux-ci réclament puissent voir le jour? Toutes ces idées que vous avez eues lors de soirées arrosées avec vos amis, où vous avez pris plaisir à réinventer le monde, n’aimeriez-vous pas qu’elles soient entendues par d’autres?

Voilà exactement comment est née l’idée derrière Votepour.ca!

En utilisant le Web, les réseaux sociaux, les médias imprimés, en allant à la rencontre des citoyens directement sur le terrain et en laissant des bulletins de votes à travers les commerces, Votepour.ca est sur la bonne voie pour rejoindre les gens mieux que les assemblées et sondages habituels. Aller chercher la majorité silencieuse, celle qui parle chez elle mais pas en-dehors, celle qui a ses idées qui ne sont pas entendues, donner la parole plus seulement à ceux qui sont contrariés et qui parlent fort, mais à tous, voilà un bel objectif à atteindre. Le but; faire en sorte que le plus de citoyens possibles puissent participer à une réflexion, une discussion.

 

Deux visionnaires

Avant l’été 2014, aucun lien n’unissait Léon Talbot et Marc Jeannotte, co-fondateurs de l’organisme, mis à part une vision; pouvoir vivre dans un monde où les gens contribuent au bien-être de leur quartier, grâce à leurs idées et en accord avec leurs besoins. “On cherche à équilibrer et bien intégrer l’aspect technologique, par exemple l’idée de la ville (et dans ce cas-ci du quartier) intelligente et l’aspect social; rassembler, connecter et construire des communautés autour de sujets importants pour les quartiers” m’a indiqué Marc.

Comme tous bons visionnaires, les deux inconnus parlaient de leur façon de voir les choses et de leurs aspirations autour d’eux. Des connaissances communes leur ont alors parlé l’un de l’autre, mais c’est finalement lors d’un événement au Cercle qu’ils ont fait connaissance. “Ç’a cliqué tout de suite” m’ont-ils révélé.

À ce moment-là, Léon avait déjà commencé à sonder la population de Limoilou afin de recueillir leurs idées. Fervent adepte de la méthode lean, celui-ci a commencé en posant une seule question ouverte à tous ses répondants; Quelles idées pour revitaliser Limoilou? Marc s’est ensuite joint à lui dans ses efforts et ce fût le début d’une belle histoire, qui n’en est encore aujourd’hui qu’à ses débuts!

 

Et la suite?

Les mandats vont bon train; après l’église St-Jean Baptiste, jaimemaruelle.com, Plaza Limoilou, le sondage auprès des travailleurs autonomes et employés à forte mobilité et plusieurs autres projets, d’autres mandats continuent d’arriver chez Votepour.ca. D’ailleurs, un premier mandat hors de la grande Ville de Québec leur donne bon espoir de pouvoir s’étendre à la grandeur de la province. C’est d’ailleurs l’un de leurs objectifs au cours des prochaines années.

Un autre de leur objectif est de se positionner davantage en tant que médiateurs entre les élus et les citoyens, mais aussi entre les différents courants de pensées.

“Certains personnes placent leurs valeurs au-dessus de celles des autres quand elles s’expriment, et ce n’est pas la façon de rallier qui que ce soit à ses opinions, ni même d’avoir un dialogue. Les citoyens, comme les élus et les défenseurs d’opinions, peuvent s’éduquer entre eux, mais ça doit se faire dans le respect” conclut Marc.

Je pourrais vous écrire des lignes et des lignes pour vous traduire tout ce qu’est Votepour.ca, car les deux fondateurs, Marc et Léon, m’en ont parlé largement lors de notre rencontre. Ils sont passionnés et motivés, et ça se ressent! Mais si vous souhaitez en apprendre plus ou suivre leurs prochaines campagnes, je vous invite leur écrire directement à info@votepour.ca!

 

Et vous, quelles seraient vos idées pour améliorer votre espace de vie? On veut vous entendre!

Faites partie des premiers à être au courant des nouveaux événements de Niviti en plus de recevoir notre contenu exclusif.